19.10.15

Slayer, Repentless, never surrender !

Alors que les vétérans du thrash metal viennent de sortir leur onzième album studio, Slayer a mis en boîte le clip du titre éponyme, "Repentless", qui est une vraie boucherie au sens propre comme au sens figuré. Il paraîtrait même que l'ambiance du tournage était chaude avec tous ces mecs en orange qui entouraient le groupe lors de sa performance. La vidéo du morceau phare contient donc plus de 4 minutes de défoulement gore ou des taulards en goguette se surinent joyeusement. C'est violent, de mauvais goût, comme un film de Robert Rodriguez (Machete y fait d'ailleurs une apparition !). En ce qui concerne ce nouvel album, même si Slayer n'a pas changer sa formule d'un iota, les cris d'Araya à la fin de "Chasing Death" sont encore capables de nous glacer le sang comme sur "Implode" qui montre que le groupe peut encore tenir une bonne vitesse de croisière. "What you get is what you see", "Live fast, On high" clame Tom sur le titre éponyme de "Repentless". The message Is clear et le clip vidéo qui l'accompagne l'est encore plus... Sur "Vices", il éructe "Let's get high" et on se laisse séduire par cette volonté de reproduire presque ad lib les sensations fortes des incontournables "Hell Awaits", "Christ Illusion" ou "Reign In Blood", même s'il faut être conscient qu'il est plus difficile de le faire aujourd'hui que 10 ou 20 ans auparavant. "Au cours de ces dernières années, Slayer a franchit une nouvelle étape", explique le guitariste Kerry King lorsqu'on l'interroge sur la dévotion des fans envers le groupe. "C'est devenu un style de vie maintenant et pas seulement de la musique et des fans. Il y a une vraie communauté et je crois que nos fans ont réalisé que nous étions comme eux." Aujourd'hui, Henneman et Lombardo sont partis, chacun à leur manière. King et Araya se doivent de maintenir à flot cette "franchise" à laquelle ils ont consacrée une grande partie de leur vie. Et Kerry avec l'aide d'Holt d'essayer de renouer avec le côté explosif et chaotique des solos du duo qu'il formait précédemment, comme sur "Implode" ou "You Against You", par exemple. Sur "Piano Wire", on décèle bien la patte retorse de feu l'ami Jeff avec ses paroles qui témoignent de son attrait (parfois morbide) pour les sujets sur la seconde guerre mondiale. Néanmoins, le final où Tom rugit un "Never surrender" fait office de profession de foi pour le groupe américain.

Dead Zone

Slayer, Repentless (Nuclear Blast - Pias)
Sortie le 11 septembre 2015

En concert avec  Anthrax et Kvelertak au Zénith (Paris) le lundi 26 octobre 2015

Slayer, Repentless, official video