1.10.14

Audrey Horne, Pure Heavy (Napalm)

Pour ceux qui s’emmêleraient les pinceaux avec l’actualité récente, ce groupe norvégien n’a aucun rapport avec « Horns », le nouveau film d’horreur réalisé par Alexandre Aja. Coincés entre leurs voisins black metal (Burzum, Immortal, Gorgoroth, Enslaved – dont le guitariste Arve Isdal fait également partie) et une poignée de formations electro-pop-rock (Kings Of Convenience, Röyksopp…), les cinq de Bergen se la jouent définitivement old school et classic hard rock, comme on pourrait dire de nos jours. Face à l’intérêt suscité par son précédent opus, « Youngblood » (2013), Audrey Horne en a profité pour battre le fer tant qu’il était chaud. Voilà donc « Pure Heavy » qui déboule un an après avec une formule proche du précédent disque, très "live". Il faut dire que ces amateurs de Twin Peaks (cf. le nom du personnage interprété par Sherilyn Fenn dans la fameuse série de David Lynch) se sont rendus compte que leurs performances scéniques étaient toujours plus explosives que leurs albums. Donc, depuis son troisième opus, « Youngblood », les norvégiens ont opté pour un processus de création et d’enregistrement à l’ancienne, c’est-à-dire avec tous les musiciens réunis dans une seule pièce. Entre un morceau hommage aux années 80 (« Tales From The Crypt ») et à leurs idoles (Nikki Sixx, David Lee Roth...), une poignée de riffs redoutablement heavy (« Holy Roller », « Volcano Girl », « Into the Wild »), de parfaits clins d’œil à la puissance mélodique de Thin Lizzy (« Out Of The City », « Gravity »), une ballade qui tue (« Diamond »), Audrey Horne réalise, à nouveau, un sans-faute. 

Elvira Santa

Audrey Horne, Pure Heavy (Napalm – Season Of Mist)
Sortie le 29 septembre 2014

www.audreyhornemusic.com/

Audrey Horne, Out Of The City, official video