22.9.14

Amulet, The First (Century Media)

Comme Black Sabbath en son temps, les londoniens d’Amulet se disent que si les gens vont voir des films qui font peur, ils peuvent, sans complexe, proposer une musique qui soit capable également de fournir son lot de sensations fortes («The Gaunlet», «Mark Of Evil», «The Flight», sorte d’hommage aux Goblin...). Alors, évidemment, ici, les jeunes anglais ont plutôt bloqué le compteur aux débuts des années 80 et sur quelques réalisations qui brillent encore comme des phares incontournables, à l’image des premiers disques de Satan, Iron Maiden ou Angel Witch. Ce n’est pas très neuf, je vous l’accorde mais, depuis, on n’a pas fait mieux dans le genre. C’est dans ce champ tourné et retourné qu’Amulet a décidé d’élire domicile et de se repaître des restes encore fumants de ses ancêtres métallurgistes. Alors que « Evil Cathedral » évoque un croisement entre Motörhead (pour la vitesse) et Mercyful Fate (pour le phrasé du chanteur Jamie Elton), « Glint Of The Knife », « Talisman » ou « Sacrifice » revisitent à leur manière les riffs heavy du maître Sabbath. Mais, on va arrêter là la douce litanie des références car cela n’aide pas forcément ce premier effort qui picore dans le passé pour mieux donner corps à une musique toujours d’actualité, malgré la vétusté de ses fondations. Après plus de 30 ans d’existence, nous en sommes toujours les premiers surpris, surtout quand on se souvient que la presse musicale de l’époque (merci Philippe Manœuvre !) ne pariait pas un kopek sur la longévité du genre. « Qu’ils aillent tous définitivement brûler en enfer ! » pourrait chanter Amulet sur « The First ».

Laurent Gilot

Amulet, The First (Century Media)
Sortie le 22 septembre 2014

www.facebook.com/amuletmetal/

Amulet, Live in Glasgow, September 2014