8.7.14

Electric Wizard, Time To Die au programme

De passage au dernier Hellfest, les anglais du Dorset sont assez pittoresques dans leur genre. A chaque réalisation, on sait qu'ils vont nous sortir un délire bien à eux de derrière les fagots. On se souvient encore du maxi sulfureux "Legalise Drugs And Murder" (2012). A propos de ce nouveau disque, Jus Oborn (guitare, chant) précise : "Tous nos albums précédents avaient un thème : la revanche, les drogues, la magie noire. Le thème de celui-ci est la mort. Bien entendu, pour nous, la mort signifie la renaissance. Cet album est donc la manifestation de cette croyance occulte primaire qui entoure ce "sacrifice" final. Nous avons bouclé la boucle, c'était inévitable mais nous nous devions de le faire. Nous devons tuer le groupe afin de pouvoir le ressusciter. C'est le seul moyen de nous assurer que nous pouvons bien revenir plus fort que jamais." A vous d'adhérer (ou pas) à ces propos, ils ont en tout cas le mérite d'annoncer la couleur de ce nouveau summum du doom psychédélique à paraître sur le label finlandais Spinfarm Records d'ici la fin de l'année. Profitez bien du soleil en prévision de cette huitième hostie noire qui succédera à "Black Masses" (2010)...  

Dead Zone

Electric Wizard, Time To Die (Spinefarm records)
Sortie fin 2014




Electric Wizard, Satanic Rites Of Drugula, Live At Roskilde Festival, July 3th 2014