3.4.14

Ancillotti, The Chain Goes On (Pure Steel)

L'album débute sur une bonne mise en bouche à la Accept/Pretty Maids, avec un peu moins de rugosité au niveau du chant, ("Bang Your Head"). Pour ceux qui ont pu suivre les événements dans les années 80 et 90 en Italie, Ancillotti est né des cendres de Strana Officina et Bud Tribe, le fondateur de la formation qui nous intéresse aujourd'hui n'étant autre que le chanteur Daniele "Bud" Ancillotti. N'importe quels métalleux sensibles à ce heavy metal traditionnel tout droit venu des 80's pourra y retrouver ses repères facilement. Puis, "Cyberland" maintient une certaine intensité même si la mélodie vocale n'est pas suffisamment relevé à notre goût. Quant au guitariste soliste, Luciano "Ciano" Toscani,  il est loin d'être manchot, surtout quand il est en mode wah wah ("Monkey"). Le riff terriblement heavy de "Legacy Of Rock" est fort convaincant et doit constituer l'un des morceaux de bravoure des concerts de la formation. Honnête et besogneux, Ancillotti s'avère être un bon artisan dans le genre et ce disque pourra faire la blague quelques temps dans votre baladeur.

Markus Schenker

Ancilotti, The Chain Goes On (Pure Steel Records)
Sortie le 28 février 2014

Ancillotti, Bang Your Head, official video