30.1.14

Royal Hunt, A Life To Die For (Frontiers)

Avec ce nouvel opus, Royal Hunt a décidé de (res)sortir les cordes et autres instruments à vent pour se situer à la lisière de la "comédie musicale heavy", avec tout ce que cela peut avoir de kitsch. L'intro de "Hell Comes Down To Heaven" ne fait pas de doute sur cette orientation. Que ce soit le guitariste Jonas Larsen ou le chanteur D.C. Cooper, qui est revenu au bercail avec le bon "Show Me How To Live" en 2011, chacun s'applique à créer une musique hautement mélodique appuyée sur de solides bases heavy. En un mot : accessible. À ce titre, on constate, par exemple, que le tubesque "Running Out Of Tears" évoquerait presque un Electric Light Orchestra au meilleur de sa forme. A de nombreuses reprises, le groupe danois recycle des mélodies un poil cheesy et convenues, à la limite de la variétoche transalpine ("Sign Of Yesterday" - son label italien y est-il pour quelque chose ?). "A Life To Die For" est très fort pour créer des ambiances symphoniques ("One Minute Left To Live") ou baroques ("Won't Trust, Won't Fear, Won't Beg"), mais l'album noie trop les guitares (la faute au claviériste-producteur Andre Andersen ?) et tombe souvent dans la facilité, le déjà entendu, sans la petite flamme nécessaire pour garder toute notre attention. C'est dommage car on avait vraiment envi d'aimer ce disque, de le placer dans la catégorie "album du mois", mais il sort à une époque où un travail de production parfait ne suffit plus. Dans un genre plus ou moins similaire, Stratovarius s'en est mieux sorti dernièrement...

Elvira Santa

Royal Hunt, A Life To Die For (Frontiers Records-Harmonia Mundi)
Sortie le 03 décembre 2013

www.royalhunt.com

Royal Hunt, A Life To Die For, lyric video