28.8.13

Fueled By Fire, Trapped In Perdition (Napalm)

Les thrashers californiens remettent le couvert avec une pièce d'artillerie honnête qui promet de faire quelques belles étincelles sur scène, même si nous avons peu de chance de les voir un jour débouler en tournée chez nous. La pochette de "Trapped In Perdition" fait déjà œuvre de classique et renoue avec la tradition picturale des années 80, tout comme la musique dispensée par les américains. En effet, c'est sous le haut patronage de Kerry King et (feu) Jeff Hanneman que Fueled By Fire évolue tout en proposant des solos un peu plus chiadés, par moments, ou à l'identique de son duo de référence ("Suffering Entities"). Globalement, Slayer reste la référence numéro 1 et le modèle dont les jeunes musiciens ne s'éloignent guère, par soucis de garder une ligne directrice et par volonté de ne pas trop s'écarter de ce "phare" (Slayer) qui les inspire à longueur de morceaux. Sans cela, leur inspiration serait probablement vraiment en berne. En définitive, pas de quoi complètement mosher au plafond mais ce troisième opus est une pure séance de défoulement en règle. Il ne faudra guère, ici, chercher une once d'originalité et il manque quelques grammes de conviction qui permettraient de complètement emporter le morceau. Malgré ses défauts, on garde un faible pour la précédent, "Plunging Into Darkness".

Dead Zone

Fueled By Fire, Trapped In Perdition (Napalm Records-NoiseArt)
Sortie le 26 juillet 2013


Fueled By Fire, Catastrophe, video audio