18.3.13

Manilla Road, Mysterium (Shadow Kingdom)

La semaine dernière, on pouvait lire sur la page Facebook de Rock Hard France, le commentaire, un poil lapidaire (?), d'un internaute à propos du contenu du dernier numéro du magazine : "Toujours rien sur Manilla Road". Nous avons donc décidé, à notre très modeste échelle, de combler cette lacune en parlant du dernier disque de la formation revenante des années 80. Il faut dire que ce n'était pas gagné d'avance pour le groupe du guitariste Mark "The Shark" Shelton qui a connu plusieurs vies depuis sa formation à la fin des années 70. Mais, Manilla Road a tenu bon et sa musique a réussi à conserver tout son aspect mystique et envoûtant. Malgré l'âge de ses artères, Shelton a encore la capacité d'alterner rythmiques rapides (à l'ancienne, le groupe ayant eu une période thrash un peu décriée) et passages heavy (à la lisière du doom comme sur "Do What Thou Will"), chant grave et souvent captivant (il partage les parties vocales avec Bryan "Hellroadie" Patrick qui monte parfois brusquement dans les aiguës pour redescendre très vite). La formation de Wichita (Kansas) continue ainsi de creuser son sillon et dresse un pont entre les 80's et les années 2000, dévoilant ainsi le caractère intemporelle de son style épique. La production est parfois un peu brute de décoffrage mais, on ne lui reprochera pas d'essayer de retrouver le côté direct de ses productions des débuts. À noter, la drôle pièce illbient, "The Calling", qui montre des musiciens dont le besoin permanent est de créer des univers à part entière, plein de recoins sombres et de lumières blafardes, à l'image de cette pochette qui dévoile un vieux sage chevauchant un monstrueux cheval au clair de lune. A découvrir, ou redécouvrir, en tête d'affiche sur la scène The Valley, le samedi 22 juin, lors du Hellfest 2013. 

Dead Zone

Manilla Road, Mysterium (Shadow Kingdom Records)
Sortie le 19 février 2013

www.manillaroad.net

Manilla Road, Only The Brave, audio video