20.10.12

Lich King, Born Of The Bomb (LichKing Recordings)

Alors que la première génération thrash metal s'accroche à son statut de pionnier en proposant des albums d'un excellent niveau (Metallica, Anthrax, Megadeth, Slayer, Death Angel, Testament...), la nouvelle génération peine encore à s'imposer dans le paysage métallique actuelle. Lich King, en tout cas, ne ménage pas sa peine pour tenter de sortir de la mêlée. Même si on n'est pas près de voir les américains en concert sur notre sol français, force est de reconnaître que nous tenons là un album qui semble complètement taillé pour le live. Lich King reprend à son compte l'héritage des ancêtres de la Bay Area mais il le fait avec intelligence, sans chercher à singer bêtement ses maîtres. Aujourd'hui, plus en place et mieux inspiré que sur leur premier opus, "Toxic Zombie Onslaught" (2008), les gars du Massachusetts font rayonner leur thrash metal 2000 par tous les moyens. "Wage Slave" est emblématique à bien des égards (blasts, cœurs guerriers, breaks destructeurs, passages mélodiques à deux guitares...). Et sur "In The End, Devastation", on pense que les plus aguerris auront du mal à ne pas esquisser quelques pas d'une "toxic waltz" bien sentie. Il en est de même pour le féroce "Combat Mosh" dont le break est un vrai clin d'oeil à Slayer. Les guitares font un tel boulot, dans les solos, dans les breaks, qu'il va être difficile de considérer ce groupe comme une bande d'ados potaches en mal d'ivresse sonique. Seul petit bémol à ce tableau totalement réjouissant, la voix du chanteur, Tom Martin, œuvre dans un registre un peu limitée. Ce dernier pourrait difficilement se mettre au chant mélodique sur les arpèges d"Agnosticism". En même temps, à l'époque, on n'en demandait pas tant à Paul Baloff ou Steve Souza. À noter que le travail de la paire de guitaristes (Rob Pellegri et Joe Nickerson) est, à nouveau, exemplaire sur ce titre. Puis, dans le dernier quart de "Born From The Bomb", le groupe fait feu de tout bois et rend même un hommage à Agent Steele ("Agents Of Steel"), pour le fun. Lich King met suffisamment d'intensité dans cet album pour en faire un des incontournables du genre en cette fin 2012. Lich King aura-t-il le dernier mot de l'année ?

Dead Zone

Lich King, Born Of The Bomb (LichKing Recordings)
Sortie le 28 septembre 2012

lichkingmetal.bandcamp.com/
lichking.bigcartel.com/
www.facebook.com/LichKingMetal

Lich King, Wage Slave, audio video