19.10.12

Destruction, Spiritual Genocide (Nuclear Blast)

A propos de ce douzième album, qui fête à sa manière les 30 années de carrière du trio, le bassiste-chanteur Schmier parle volontiers d'un disque rapide, brutal et groovy. Mais, contrairement à Frédéric Lopez lors de ses voyages à l'étranger, nous ne sommes pas en terre inconnue lorsqu'on écoute un nouvel opus des allemands. On retrouve très vite nos marques. Le boucher-mascotte est de retour sur l'artwork (et dans le collimateur de quelqu'un de plus prédateur que lui). On se demande même s'il ne prête pas sa voix aux refrains sauvages de "Spiritual Genocide" (voir le très efficace "Renegades"...). Il faut dire que Destruction a invité pour l'occasion ses potes de Sodom (Tom Angelripper) et Tankard (Gerre). "Genocide", "Suicide", "Suffocation", "Torture chamber", etc... les thèmes habituels sont bien là. "Vrouiiiig, piouuuuuuu", les solos courts et concis de Mike Sifringer rentrent à nouveau dans leurs petites cases. "City Of Doom" peut facilement péter quatre pattes à un canard. À côté, l'intro de "To Dust You Will Decay" sonne comme un slow, avant que les rythmes ne s'accélèrent pour un bon effet rouleau compresseur. "Carnivore" est une mignonne petite chanson sur la nourriture, peu importe son origine. Destruction ne fait pas mieux, ni moins bien que sur son dernier méfait "Day of Reckoning". Les papys portent encore bien la cartouchière en bandoulière et ils mettent suffisamment de hargne dans leur musique pour qu'on y croit. "Suicide Genocide" est un album qui va sans cesse de l'avant et passe comme un train à toute vitesse dans la nuit.

Dead Zone

Destruction, Spiritual Genocide (Nuclear Blast-Pias)
Sortie le 23 novembre 2012

www.destruction.de

Destruction, Cyanide, lyrics video