23.10.12

Vision Of Disorder, The Cursed Remains Cursed (Candlelight Records)

Pour écouter un album de Vision Of Disorder, il faut se préparer comme pour un combat de boxe. Il faut s'attendre à s'en prendre plein la tête, à recevoir une volée de bourre-pifs, de crochets à répétitions. Bon, on ne connaît pas grand chose à la boxe mais c'est en tous cas la sensation que l'on éprouve dès les premiers morceaux encaissés ("Loveless", "Set To Fail"...). Le groupe réussit à insuffler suffisamment de mordant dans sa musique que l'on reste cloué par cette énergie et cette rage crossover contenues dans de si petits objets que sont ces chansons (pas plus de 4:31 au compteur pour la plus longue d'entre elles). Mais, cette approche un brin radicale n'empêche pas quelques passages mélodiques bien dosés qui permettent un certain relâchement au niveau de la tension ambiante (le chanteur Tim Williams crie souvent très fort). Les racines hardcore des new yorkais sont à ciel ouvert depuis leur premier album éponyme de 1996. Avec "The Cursed Remains Cursed", les musiciens de Long Island n'ont donc pas baissé les bras. Ils continuent à creuser leur sillon coûte que coûte, même si "From Bliss To Devastation" n'avait pas fait l'unanimité chez les fans de la première heure en 2001. 10 ans plus tard, le groupe cherche à reprendre sa place sur la scène hardcore new yorkais. Sa devise, "Let disorder reign !", n'a jamais été autant d'actualité.

Dead Zone

Vision Of Disorder, The Cursed Remains Cursed (Candlelight Records)
Sortie le 06 septembre 2012


Vision Of Disorder, Set To Fail, official video