17.1.12

Orange Gobelin, A Eulogy For The Damned (Candelight-Season Of Mist)

Formé en 1995 en Grande-Bretagne, Orange Goblin œuvre depuis ses débuts dans un genre stoner metal avec une touche de doom, à mi-chemin entre Black Sabbath et Mastodon, pour la faire courte. La première réalisation de la formation date de 1996 avec un split Ep qu’elle partageait en compagnie de ses voisins d’Electric Wizard. L’année dernière, nous avons eu droit à la sortie française des rééditions de ces 5 premiers albums parus sur Rise Above Records de 1997 à 2004. En 2005, Orange Gobelin fêtait ses 10 années d’existence qui ne lui ont pas vraiment permis de se détacher du lot et d’imposer sa musique de qualité. Quoi qu’il en soit, cinq ans après la réalisation de « Healing Though Fire », les quatre britons reviennent nous chauffer les oreilles avec une poignée de riffs bien sentis. Ce septième album ressemble à un nouveau départ et le groupe continue d’appliquer cette formule qui lui réussit bien depuis plus de 15 années. A cette occasion, le chanteur guitariste Ben Ward a écrit sur des sujets qui le titillent comme le mythe de Cthulhu, l’apocalypse (« Death Of Aquarius »), les Hells Angels (« The Filthy And The Few »), le diable (« Acid Trial »), les films d’horreur (« The Fog ») ou les voyages dans l’espace (« Return To Mars »). C’est plutôt bien troussé et les riffs sont souvent d’une efficacité redoutable, comme sur « Red Tide Rising », le très « pop » « Stand For Something » ou l’élaboré (et presque progressif avec son clavier) « A Eulogy For The Damned ».

Dead Zone

Orange Gobelin, A Eulogy For The Damned (Candelight-Season Of Mist)
Sortie le 13 février 2012

Orange Goblin, Red Tide Rising, video audio