11.9.11

Sebastian Bach, Kicking & Screaming rallume le feu

Du temps où l’on vendait des disques, en gros le siècle dernier (oui, je sais, ça fait un peu vieux con), Sebastian Bach a écoulé plus de 20 millions d’albums avec son groupe Skid Row et en tant qu’artiste solo. Depuis, tout en continuant à faire de la musique (sa carrière solo, voire son association avec Ted Nugent, Scott Ian, Jason Bonham et Evan Seinfeld pour le super projet Damnocracy), notre valeureux chanteur blond a embrassé la carrière de comédien à la télévision (dans la série « Gilmore Girls ») ou dans des comédies musicales à Broadway (« Jekyll & Hyde », « The Rocky Horror Picture Show »). Aujourd’hui, il nous revient avec un nouvel album solo, « Kicking & Screaming », où son organe fait toujours preuve d’une vitalité intacte malgré les années passées. Sebastian a toujours la pêche et il ne cherche pas à bouder son plaisir. Il suffit d’écouter quelques belles pépites contenues dans son disque, de « My Own Worst Enemy » en passant par « Dance On Your Grave » ou « Dirty Power », pour constater sa vitalité contagieuse. A propos de ce « Kicking & Screaming », Bach explique : « Nous avons enregistré ce disque à Los Angeles et c’est mon guitariste, Nick Sterling (jeune prodige de 21 ans), qui a écrit la plupart des morceaux. Nous avons également écrit quelques titres avec Bob Marlette, notre producteur (Black Sabbath, Filter…). Les parties de batterie ont été assurées par Bobby Jarzombek qui a travaillé avec Rob Halford, Riot ou Iced Earth. Au final, je trouve que le son et la production de cet album sont vraiment au top. » Il faut voir l’artwork de ce disque pour comprendre qu’il y a le feu dans la maison Bach et que ce dernier tient bien à profiter de l’instant présent sans se soucier du lendemain. « Beaucoup de chansons sur cet album parlent de séparation, de la fin d’une relation mais, également, d’évoluer dans sa vie et de rencontrer de nouvelles personnes à aimer. Je crois que beaucoup de gens peuvent s’identifier à ces thèmes. » Sebastian retrouve ici une partie de l’urgence qui l’animait sur les premiers albums de Skid Row. D’ailleurs, au sujet de cette vie antérieur, et définitivement révolue, Bach n’hésite pas y faire, entre autre, référence pour décrire son nouveau travail : « Si vous avez aimé l’album « Slave To The Grind » de Skid Row ou « Angel Down » (son dernier effort de 2007), je vous garantie que vous aimerez ce disque ! »

Laurent Gilot
Photo : DR

Sebastian Bach, Kicking & Screaming (Frontiers Records/Harmonia Mundi)
Sortie le 23 septembre 2011

Sebastian Bach, Kicking & Screaming, video