22.12.10

Helstar, Glory Of Chaos (AFM Records)

A l’instar d’Hirax ou de bien d'autres, Helstar fait partie des seconds couteaux du thrash/speed metal des années 80. Il faut préciser que ce groupe originaire de Houston (Texas) existe depuis 1982 et a réalisé un premier album, « Burning Star », deux ans plus tard sur le label Combat Records. Mais le parcours du combo est quelque peu erratique car Helstar
splitte et se reforme un an plus tard pour « Remnants Of War », toujours sur Combat Records, produit par Randy Burns. En 1988, installé à Los Angeles, il signe sur le mythique Metal Blade Records après s'être séparé de son guitariste principal André Corbin. Puis, Helstar réalise le concept album inspiré du Dracula de Murnau, « Nosferatu », qui est considéré, par certains, comme sa meilleure réalisation. Dans les années 90, Helstar sombre et n'arrive plus à enregistrer d’album digne de ce nom. James Rivera, le chanteur, s’implique alors dans différents projets parallèles comme Seven Witches, Vicious Rumours ou Destiny's End. Les affaires reprennent en 2007, suite à une signature chez AFM Records, avec l’opus « Sins Of The Past » (une compilation de réenregistrements). Depuis, Helstar a sorti 4 albums dont ce « Glory Of Chaos » que l’on chronique ici. La formule est simple : une production en béton, des riffs bien gras et racés en même temps, des vocaux à la Rob Halford qui montent correctement dans les aigus. C’est carré, bien fait, respectant parfaitement le cahier des charges de tout groupe de speed/thrash metal normalement constitué et ayant un bon background heavy metal. De quoi rassasier les plus assoiffées d’entre vous.

Dead Zone

Helstar, Glory Of Chaos (AFM Records)
Sortie le 5 novembre 2010

www.myspace.com/helstar

Helstar, Monarch Of Bloodshed, video audio