15.1.09

Satyricon, The Age Of Nero (Roadrunner)

Arborant désormais une gueule de latin-lover, avec ses cheveux gominés, sa grosse chaîne et ses Ray-Bans, on croirait presque, de prime abord, que le chanteur du groupe norvégien, Sigurd Wongraven (aka Satyr), s’est reconverti dans l’italo-disco. Que nenni, ne nous laissons pas duper par les apparences ! Lorsqu’on visionne le nouveau clip, "Black Crow On A Tombstone", la gestuel et la façon de chanter de Sigurd nous font dire que ce dernier est toujours aussi habité et possédé par la musique noire et violente qu’il pratique depuis
maintenant le début des années 90. D’entrée de jeu, avec "Commando", on se retrouve face à un mur du son imposant et tétanisant. Il est dense et ne laisse que peu d’espace. On est toujours aussi impressionné par la lourdeur crasse de cette musique qui en veut vraiment à notre système nerveux. Le refrain de "Commando" est d’une efficacité redoutable et devrait entraîner de beaux départs de feu en concert. Avec "The Age Of Nero", le groupe délaisse quelque peu son black metal pour un black rock plus accessible mais tout aussi tendu, c’est notamment le cas sur « The Wolfpack ». "Black Crown On A Tombstone", lui, s’inscrit dans la lignée de "Comando" avec son refrain marteau-pilon qui emporte tout sur son passage. Satyricon s’offre également de long passage mélodico-heavy comme sur "Die By My Hand" et "The Sign Of The Trident", où les basses pèsent trois tonnes et demie. À de nombreuses reprises, la musique des norvégiens vire carrément doom, à moins que l’on associe cette tendance aux racines black metal du groupe, comme sur "Last Man Standing" et "Den Siste", où quelques cuivres discrets font leur apparition. A noter qu’une partie de cet album a été enregistré aux studios Sound City, à Van Nuys (Californie), là où Metallica a conçu « Death Magnetic ». Cela vous donnera peut-être une indication sur la couleur sonore de ces guitares qui veulent conquérir les States. En bonus, on retrouve des versions alternatives ("The Pentagram Burns"…) et live ("Live Through Me", "Existential Fear – Questions", "Repined Bastard Nation" et le point culminant de leur black-metal symphonique "Mother North") d’anciens morceaux. Derrière l’apparente simplicité des titres, « The Age Of Nero » est un septième album qui demandera des écoutes successives pour en apprécier toute la moelle substantielle. A moins que cette musique ne vous rende fou avant !

LG

Satyricon, The Age Of Nero (Roadrunner)
Sortie le 3 novembre 2008

www.satyricon.no
www.myspace.com/satyricon

AddThis Social Bookmark Button

Satyricon :: Black Crow On A Tombstone :: Vidéo

[youtube=http://fr.youtube.com/watch?v=9FEbEWnnQRo]