27.11.08

Metallica, Death Magnetic et le prochain album

Alors que le dernier album des californiens, "Death Magnetic", vient d'être certifié disque de platine aux USA, six semaines seulement après sa sortie, et que Metallica devient le premier groupe rock dont le cinquième album est N°1 pendant trois semaines d’affilées, une nouvelle vidéo de la tournée vient de faire son apparition sur son site Internet. On y voit le groupe en train d’interpréter un bout de "Battery" puis, sur scène, jouer "Wherever I May Roam". Lors d’une récente conférence de presse, un journaliste de Metal Hammer a interviewé James Hetfield et ce dernier lui a tenu quelques propos intéressants. Tout d’abord, lorsqu’il a demandé au leader de la formation comment il voyait les fans d’aujourd’hui, qui ont, par exemple, découvert le groupe avec le jeu Guitar Hero, et ceux d’hier, James déclare : "Nous ne sommes pas totalement obnubilés par nos fans, il y a d’autres personnes dans notre entourage qui s’occupent de cet aspect. Nous avons été jeunes et, d’un certain point de vue, nous le sommes encore, mais nous avons évolué. Si tu restes honnête avec toi-même, en tant qu’artiste, que tu suis une direction en te battant pour y arriver, les fans seront là pour toi. Si tu essayes de les flatter, tu perdras de ta crédibilité et tu perdras des fans." Lorsque le journaliste de Metal Hammer explique que beaucoup de gens s’interrogent sur la signification de la pochette de "Death Magnetic" et de son hypothétique sens caché, Hetfield éclate de rire : "C’est intéressant mais, pour nous, il n’y a pas de sens caché (rires).  Nous avons un "cadeau" à présenter au monde et nous voulons le faire à notre manière. Mais, dès que l’on sort quelque chose, tout de suite, certaines personnes se mettent à essayer de comprendre, d’analyser, de décrypter ce que l’on a voulu mettre en place. Ces choses arrivent quand tu es l’objet de beaucoup d’attention." Alors que le chanteur-guitariste a fêté ses 45 ans en août dernier, il précise : "A l’heure actuelle, il y a un peu plus d’hygiène de vie au sein du groupe et moins de pulsions d’auto-destruction. Nous voulons prendre soin de nous pour pouvoir durer. Artistiquement parlant, nous avons envie d’aller de l’avant et ne pas nous satisfaire d’être un groupe légendaire." Voilà qui va rassurer les fans. Aujourd’hui, Metallica est libre de tout engagement avec un label et il étudie la possibilité de sortir son prochain album en ligne : "Nous sommes libérés de toutes obligations contractuelles" expliquait récemment Lars Ulrich à Rolling Stone magazine.  "On peut donc faire tout ce que l’on veut. Nous pourrions nous concentrer sur Internet ou sortir notre prochain disque sur le label d’Andy Greene (un joueur de hockey américain)", plaisante Lars. "Je n’ai pas envie de me précipiter pour enregistrer un nouvel album de Metallica", continue Ulrich. "Je digère tranquillement l’expérience que fût la réalisation du précédent et, si nous arrivons à sortir un disque tous les 4 ou 5 ans, c’est déjà pas mal !" Espérons que le groupe n’attendra pas aussi longtemps car tout le monde sait qu’il vaut mieux battre le fer tant qu’il est chaud !


Laurent Gilot
Photo DR

metallica.com

Metallica, Battery Pré-show video