30.10.08

Sylosis, Conclusion Of An Age (Nuclear Blast)

La mer, les embruns, le bruit des vagues sur les rochers… Voilà l’univers évoqué par l’intro ("Desolate Seas") de ce premier album du groupe anglais Sylosis. Il faut dire que ce dernier se sent concerné par l’écologie et il le fait savoir tout au long des paroles de ce disque ("The Blackest Skyline", "Swallow The World"…). Avec "After Lifeless Years", les guitares commencent à tonner puis le batteur démarre sur les chapeaux de roues et s’en donne à cœur joie avec les doubles grosses caisses. Un tsunami métallique se met en marche pour ne plus lâcher l’auditeur jusqu’à ce que la dernière note ait été jouée. Côté chant, en vieux fan de base de thrash metal, on regrettera toujours cette tendance de certains jeunes groupes à vouloir mélanger la violence du metalcore aux mélodies ampoulées de l’emo. Cette façon schizophrène de concevoir le chant est particulière, comme sur "After Lifeless Years" ou "Transcendence", même si, ici, nous avons plutôt affaire à un bon compromis entre influences death et thrash.  Sylosis montre une envie permanente d’en découdre, jamais il ne baisse les bras dans sa quête métallique, si ce n’est dans les refrains souvent "planants". Quant aux deux guitaristes, Josh et Bailey, ils tricotent de beaux motifs mélodiques ("Transcendence", "Teras" ) et balancent des rythmiques tranchantes comme des couperets ("Withered", "Stained Humanity"). Sylosis offre un premier album de très bonne tenue qui laisse présager du meilleur pour le quintette de Reading.

LG

Sylosis, Conclusion Of An Age (Nuclear Blast-Pias)
Sortie le 24 octobre 2008

www.myspace.com/sylosis

En concert le 12 février 2009 à La Locomotive (Paris) avec The Black Dahlia Murder, Cephalic Carnage et Psycroptic.

Sylosis, Teras, Video