31.10.08

Exodus, un retour sanglant...

Vous souvenez-vous de cette pochette effrayante qui montrait deux jumeaux collés dos-à-dos, dont un complètement diabolique ? "Bonded By Blood" est un alum culte sortie deux ans après le classique de Metallica, "Kill ‘Em All" (1983). D’ailleurs, à l’origine, le groupe comptait dans ses rangs Kirk Hammett. Aujourd’hui, Exodus a réenregistré cet album mythique, un exercice qui peut prêter à débats. Explications en compagnie de Gary Holt, guitariste de la première heure.
Pourquoi avoir pris la décision d’enregistrer à nouveau "Bonded By Blood" ?
Gary Holt : C’est quelque chose dont nous parlions depuis un moment. Lorsque nous avons masterisé notre album live ("Double Live Dynamo", témoignage de deux concerts des années 80, avec le défunt chanteur Paul Baloff), nous avons pensé qu’il serait intéressant que cet album bénéficie des dernières technologies d’enregistrement. "Bonded By Blood" est considéré comme un classique, comme l’un des meilleurs albums que l’on ait enregistré, donc on avait très envie de retravailler ces morceaux, les sortir par nos propres moyens et voir quelle pertinence ces titres pouvaient avoir aujourd’hui. Si tu écoutes bien ce disque, tu te rends compte qu’il sonne comme la plupart de ce que l’on peut entendre à l’heure actuelle dans le genre. Cela témoigne de la qualité de ce disque.

Le retour de votre batteur originel, Tom Hunting, était-il une motivation supplémentaire pour travailler sur ce projet ?
Oui, nous avons passé un bon moment à enregistrer les parties de batterie. Cette session avait des allures de nostalgie, on se souvenait l’ambiance chaotique qui avait présidé à la naissance de l’album original. Nous avions enregistré celui-ci dans un studio équipé de cabines individuelles, il avait pour nom Prairie Sun et il était situé dans le nord de la Californie. En fait, c’était une ferme où nous vivions là le temps de l’enregistrement et tous nos amis venaient nous voir. Chaque nuit, on faisait des fêtes à n’en plus finir... C’est incroyable que l’on ait pu boucler ce travail. En 2004, nous avons enregistré l’album "Tempo Of The Damned" dans le même studio et le propriétaire se souvenait qu’il y avait une telle énergie lors de la conception de "Bonded By Blood" en 1984 que nous avons été surpris. Cela nous a donc beaucoup amusé de refaire ce disque car il y avait tellement de bons souvenirs qui y sont attachés.

Pourquoi avez-vous décidé de le sortir sur votre propre label, Zaentz Records, plutôt que sur Nuclear Blast, votre label "officiel" ?
Avant de signer à nouveau avec Nuclear Blast, nous avions déjà mis en route le projet. Dans ce business, il n’y a pas beaucoup des choses qui t’appartiennent, et comme nous avons les droits sur "Bonded By Blood", nous avions la possibilité d’en faire ce que nous voulions. Nous n’avons pas essayé de réinventer quoi que ce soit avec ce disque. En fait, c’est un peu un projet de fétichistes (rires).

Pensez-vous que vous aurez le même niveau de distribution que les albums sortis sur Nuclear Blast ?
Nous l’espérons. Maintenant que le disque est dans les bacs, j’écris et je termine les morceaux de notre prochain album pour Nuclear Blast, "The Atrocity Exhibition : Exhibit B". On travaille les projets les uns après les autres. Nous avons déjà enregistré 4 morceaux lors des sessions de "The Atrocity Exhibition : Exhibit A". A l’heure actuelle, je travaille sur 7 ou 8 titres et Lee (guitare) a composé des trucs de son côté. On espère rapidement boucler ce nouveau volet car nous sommes encore en tournée pour le précédent. Puis, comme nous retournons sur les routes avec Kreator le printemps prochain, il faut que tout soit terminé !

Propos recueillis par Chad Bowar, About.com
Traduction : Laurent Gilot

Exodus "Let There Be Blood" (Zaentz Records/Megaforce)
Sortie le 27 octobre 2008

www.exodusattack.com
www.myspace.com/exodus
www.zaentzrecords.com/

Exodus :: Bonded By Blood :: Vidéo live avec Paul Baloff

[youtube=http://fr.youtube.com/watch?v=tjTrr7wiVeI]