6.7.08

In Flames, entre brutalité et musicalité

Depuis ces débuts en 1990, ce quintette suédois sait parfaitement faire parler la poudre tout en conservant une certaine subtilité mélodique. Sur son neuvième album studio "A Sense Of Purpose", In Flames réussit un bel équilibre entre brutalité et musicalité. Entretien avec le chanteur et le batteur de la formation suédoise.

Qu’est que cache le titre "A Sense Of Purpose" ?
Anders Fridén (chant) : Il y a comme une sorte de concept général sur cet album avec un fil conducteur qui court à travers les différentes histoires ou personnages décrits. Cela résume bien l’état d’esprit dans lequel je me trouve à l’heure actuelle. Je suis à un stade où je peux voir ce qu’il y a de bon ou de mauvais pour moi ou les autres membres du groupe.

Quelle est la différence avec votre précédent disque "Come Clarity" ?
Daniel Svensson (batterie) : C’est un nouvel album mais, en même temps, cela reste du In Flames. On tente toujours de varier les plaisirs, d’écrire des choses différentes…
A.F. : Et l’on essaye de ne pas se répéter… Mais, on ne s’assoit pas autour d’une table pour dire : "Ecrivons quelque chose de complètement différent !". Nous avons une formule, il y a toujours cette balance entre la mélodie et l’agression, c’est ce qui doit être l’essence même d’un disque d’In Flames. Nous avions envie d’enregistrer un album de heavy metal qui puisse traverser les années, du moins, on l’espère… Par exemple, un morceau comme "The Chosen Pessimist" était pour nous quelque chose de nouveau. Nous n’avions pas envie de mettre ce titre à la fin du disque, il est plutôt comme une respiration au milieu de "A Sense Of Purpose". Une manière de redémarrer de plus belle sur des morceaux rapides.

En quoi le processus créatif était-il différent cette fois-ci ?
D.S. : En fait, ce Lp a été enregistré dans trois studios. Aujourd’hui, nous avons notre propre studio à Göteborg. Nous y avons passé deux mois à élaborer nos compositions dans une très bonne ambiance qui se ressent à travers ce disque.

Vouliez-vous franchir une étape supplémentaire avec cet enregistrement ?
A.F. : A chaque fois que l’on enregistre un nouvel album, on a envie de retrouver l’ambiance des débuts, de créer quelque chose de spécial, d’unique. Selon moi, c’est une attitude que l’on a un peu perdu au cours des trois derniers albums… C’est pour ça que, cette fois-ci, par exemple, nous avons enregistré les parties vocales sans qu’aucun des membres n'entende quoi que ce soit auparavant. On espérait qu’ils aimeraient le résultat final, ce qui a été le cas.

Sorti en avril dernier, votre album marche très bien aux Etats-Unis. Est-ce que cela vous rassure d'une certaine manière ?
A.F. : C’est vrai qu’il est rassurant de voir qu’au bout de 9 albums, les gens s’intéressent encore à ce que l’on fait. Mais c’est quelque chose que l’on ne peut pas calculer… Ce qui nous intéresse vraiment aujourd’hui, c’est de pouvoir jouer face à ces gens-là…
D.S. : Par chance, nous n’avons jamais eu de creux au cours de ces dernières années. Nous n’avons jamais réfléchi au fait qu’un jour les choses pourraient marcher moins bien, même au bout de 9 albums. J’ai toujours pensé que cela ne pouvait que s’améliorer.
A.F. : Nous ne sommes pas sur un label qui nous demande de créer un certain type de morceaux, de produire un hit. Notre musique sort telle quelle sans que l’on se pose plus de questions.

Texte : Laurent Gilot
Photo : DR
Extraits de l’interview de MTV Headbanger’s Blog

In Flames "A Sense Of Purpose" (Nuclear Blast Records)
Sortie en avril 2008

En concert le mercredi 8 octobre 2008 au Zénith (Paris) avec Gojira et Sonic Syndicate.

www.inflames.com
www.myspace.com/inflames

AddThis Social Bookmark Button

In Flames :: The Mirror’s Truth :: Vidéo-clip